On parle suffisamment dans la presse culturiste et dans toute autre revue ou support d’information lié à la santé de l’importance de soigner son alimentation.

On ne reviendra pas sur cet acquis. L’alimentation est fondamentale pour rester en bonne santé et développer son physique.

Cela étant dit, il convient d’aller voir un peu plus loin dans le processus d’assimilation des nutriments pour attiser sa curiosité intellectuelle mais aussi et surtout pour prendre soin de l’organe maître du processus de digestion : le tube digestif.

Dans ce billet, nous découvriront quelques éléments clés de ce formidable allié de notre santé !

Rappels d’anatomie

Le tube digestif est un élément fondamental de notre corps. Sa fonction première est de traiter la nourriture pour extraire les nutriments indispensables à notre survie et puiser l’énergie nécessaire à nos activités quotidiennes.

Si ses éléments constitutifs sont souvent connus (bouche, œsophage, estomac, intestins grêle, gros intestins), le fonctionnement de l’ensemble recèle encore de mystères que nous commençons à découvrir.

Les nouvelles thérapies de santé faisant appel au pro biotique en outre, s’inspirent des dernières découvertes dans le domaine. Par exemple, notre comportement est lié à la population bactérienne que nous abritons dans nos entrailles. Les interactions peuvent être très étroites dans cette symbiose.

Le manque de certaines bactéries pourrait provoquer des troubles de la peau liés à une mal absorption de certains nutriments pour ne citer que cet exemple.

Faits marquants

Ci-dessous quelques faits clés sur le système digestif :

  • Au niveau des molaires, l’adulte peut exercer des pressions de l’ordre de 80 kilos, ce qui fait du muscle des mandibules, le plus fort de tout le corps humain
  • Chez l’adulte, les enzymes permettant de digérer le lactose (sucre du lait) ne sont plus actives que pour une proportion de 10 à 15% d’entre elles
  • La constitution de l’œsophage fait que l’on peut déglutir même en ayant la tête en bas
  • Rendre gorge est un processus naturel de survie déclenché lorsque le corps juge que le contenu de l’estomac et de l’intestin grêle est trop toxique pour pouvoir être traité sans danger. Par ailleurs, les souris, les lapins et les chevaux ne sont pas capables de vomir comme les hommes peuvent le faire !
  • L’alimentation occidentale se compose à 90% de ce que nous mangeons et de 10% de ce que les bactéries de nos intestins nous donnent à manger !

Pour en savoir plus

Après ce survol, je ne pourrais que vous conseiller la lecture de l’ouvrage de Giulia Enders intitulé : Le charme discret de l’intestin.

Vous y découvrirez plusieurs expériences et études scientifiques d’importance qui vous réconciliera avec vos tripes !

Conclusion

Il y a fort à parier que si vous vous nourrissez de façon correcte (cf. tous les articles liés à l’alimentation de developpement-physique.com, votre intestin est en bonne santé et vous rend service quotidiennement.

Si tel n’était pas le cas, revenez aux sources de l’alimentation et prêtez attention toute particulière aux messages que vous fait parvenir votre intestin.

Et vous, travaillez-vous en intelligence avec vos intestins ?