Si notre mode de vie contemporain est plus riche que celui de nos aïeux, l’effet pervers de cette diversification est l’emergence d’une maladie chronique : le manque de temps.

Il convient alors de trouver des techniques pour s’organiser et économiser du temps. Le sujet de l’exercice physique ne fait pas exception.

Savez-vous que la première activité à être arbitrée (c’est-à-dire supprimée au profit d’autres) n’est autre que la pratique sportive ? C’est bien dommage car c’est cette activité même sur laquelle il faudrait au contraire s’appesantir.

Et les chose empirent drastiquement dès que l’on devient parent !

Mais alors, comment trouver le temps entre toutes nos obligations de femme ou d’homme moderne pour prendre soin de notre corps ?

Kettlebell, le retour

Déjà loué par le passé, la kettlebell possède plusieurs avantages :

  • Efficacité : L’entraînement aux KB ne ment pas. En y mettant les efforts, les résultats sont rapidement visibles.
  • Simplicité : Quoi de plus simple qu’une Kettlebell ? Une fois la technique du swing maîtrisée, rien ne vous arrête plus.
  • Intensité : Un niveau d’intensité très élevé et un seuil d’effort rapidement atteint.
  • Encombrement : Une fois la séance terminée, la Kettlebell tiendra rangé dans un coin ou sous un lit !

Note : Plusieurs équipes de chercheurs sont toujours en train de chercher des contre-indications à l’usage des kettlebell, mais sans succès à ce jour 🙂

Babysitting

En revanche, il existe un autre avantage à l’utilisation des kettlebell. Cet avantage prend tout son sens quand on sait que de nos jours, les jeunes parents doivent mener de front :

  • Travail
  • Vie personnelle
  • Education des enfants
  • Et pour les plus courageux, activités sportives

Dans la réalité, les tâches ci-dessus sont classées par ordre de priorité. On constate donc aisément que l’activité sportive risque de passer à la trappe dans la tranche de vie des jeunes parents, au moment ou précisément, ils pourraient avoir le plus besoin d’exercice physique.

En discutant avec un ami tout jeune papa, je cherchais à comprendre ce qui l’empêchait de faire du sport. La réponse initiale est évidente : C’est mon rejeton !

En creusant un peu plus, il s’agit effectivement de contraintes supplémentaires qui empêchent aux jeunes parents bon nombre d’activités… mais pas toutes !

Proposition de solution

En fait, avoir un enfant bas âge à garder à la maison implique beaucoup de contraintes, c’est sûr. Le jeune parent devra donc :

  • Etre proche de l’enfant (si possible dans la même pièce)
  • Etre disponible rapidement (si possible immédiatement)
  • Ne pas s’absenter longtemps hors de la pièce (si possible moins de 5 minutes)
  • Avoir l’enfant dans sa zone de vigilance la plupart du temps (si possible dans son champ de vision)

Miraculeusement, le kettlebell swing n’est pas incompatible avec tout cela !

  • Vous pouvez faire votre séance de KB swing dans la même pièce. C’est tout à fait silencieux (mis à part vos grognement que le jeune parent étouffera pour laisser l’enfant dormir).
  • On ne peut être plus rapidement disponible, il suffit de poser la KB et le jeune parent est déjà échauffé pour l’action !
  • Le jeune parent reste dans la pièce. Tout au plus il prendra une rapide douche après sa séance.
  • Il suffira que le jeun parent se positionne en face du parc ou du lit de l’enfant pour l’avoir toujours dans son champ de vision.

En fait, effectuer une séance de kettlebell swing en gardant un enfant est sans doute plus sécuritaire que de garder un enfant en regardant la télé.

Alors vous n’avez plus d’excuse, faite du sport, et des enfants 🙂

Par la suite

Dès lors que l’enfant parvient à marcher, la situation change et la solution proposée n’est plus tout à fait adaptée. Encore que, la séance de kettlebell prend tellement peu de temps. En demandant  à l’autre parent de prendre la relève pour l’espace de 20 minutes il sera largement possible de réaliser une séance intense et productive.

Pour en savoir plus sur l’entraînement Swing Kettlebell, lisez cet article.

Et vous, quelles solutions utilisez-vous pour continuer à faire vos activités physiques et sportives tout en ayant des enfants bas âge ?