Ce matin je me suis retrouvé pas très loin de l’Hippodrome de Longchamp sous une pluie quelque peu désagréable. Les deux points importants ici sont le fait que l’on parle de parc et de mauvais temps. Comment ? Bois de Boulogne, un samedi matin…?! J’aurais tout à fait pu me retrouver au bois de Vincennes qui se trouve être plus près de chez moi. La n’est pas le sujet 🙂

Bref, alors que j’attendais le bus (ndlr, le bus passe en moyenne toutes les 20 minutes, parapluie obligatoire…) j’ai pu observer un nombre impressionnants de joggeurs et joggeuses trempés jusqu’aux os.

La chose qui m’a frappé c’est qu’ils ne me semblaient ni malheureux ni heureux d’être là. Il y avait un je ne sais quoi de fatalité et de résignation dans tous ces visages (sauf quelques exceptions heureusement).

Une autre chose était certaine pour moi à ce moment là : je me suis dit que j’étais bien content d’avoir trouvé un autre moyen (et de surcroît meilleur) de booster mon développement physique et cardio respiratoire. I

Il s’agit bien sûr de la kettlebell (KB).

Pourquoi diable les gens courent ils ?

Si on s’amuse à poser la question aux coureurs on pourrait avoir le panel de réponses suivantes :

  • Le triathlète : « Je me prépare pour battre mon record au prochain triathlon de Paris » (10%). Vous vous souvenez des quelques visages heureux du début de l’articles ? Ce sont eux :). Dans ce cas l’objectif est assez précis et il ne me semble pas y avoir de dérogation à l’épreuve. Triathlète ou marathonien, bon courage pour tes kilomètres !
  • Le fataliste « Je fais n’importe quoi la semaine alors je profite de mon weekend pour me reprendre en main » (60%). Dans ce cas lisez plus avant et bien sûr lisez le reste du site avec pour objectif d’arrêter de dynamiter votre plan alimentaire tous les jours… C’est louable et c’est déjà une bonne première étape vers la maîtrise de son physique.
  • Le résigné : « Je n’ai pas encore trouvé de meilleure activité » (20%). Dans ce cas lisez plus avant !
  • Le Perdu (10%) : « Pourquoi pas ? », « Pour faire des rencontres », « Pour promener le chien », « Pour accompagner untel », « Ca fait 10 ans que je cours alors voilà », etc…). Dans ce cas arrêtez la lecture et retournez perdre votre temps ;). Plus sérieusement posez-vous des questions simples, définissez votre objectif et ne faites plus de la course à pied sans savoir pourquoi…

Les activités plus efficaces que la course à pied

Encore une fois tout est une question d’objectifs. Dans le cas ou on se propose de développer ses capacités aérobies et également pour accélérer sa consommation de graisses sous contrainte temporelle, vous devriez être heureux d’apprendre qu’il existe d’autres moyens plus efficaces (classement par facilité d’accès). Pour mémoire, la course à pied brûle entre 200 et 900 Calories par heure. Pas d’affolement, on est plutôt entre 100 et 200 Calories quand on parle du jogging domicale et nonchaland, désolé de vous décevoir). Les estimations peuvent varier en fonction des individus et du niveau d’intensité de chaque activité, il ne s’agit que d’un ordre de grandeur :

  • Le KB (300 à 800 Calories par heure) : Pour celles et ceux qui veulent devenir disciple de la KB, je conseille de lire ce livre. Fervent défenseur de cet outil, je ne le recommanderai jamais assez tellement il permet d’économiser du temps (votre séance ne dure pas plus de 20 minutes) tellement il est pratique (vous vous entraînez chez vous et quand vous le souhaitez) et tellement il est efficace (pour ça je vous laisse faire le test).
  • La corde à sauter (400 à 500 Calories par heure) : La corde à sauter arrive derrière pour les mêmes avantages mais une intensité un peu moins soutenue que le KB tout de même.
  • Cours de fitness (200 à 500 Calories par heure) : Convivial et programmé, il permet pour le pratiquant un peu dillettante de s’astreindre à faire son activité hebdomadaire (dominicale ?). Les cours de fitness sont une bonne manière de ménager la chèvre et le choux car ils permettent des séances relativement courtes (30 minutes à 1h) dans un cadre convivial mais somme toute un peu sérieux (enfin je l’espère pour vous).
  • La natation (200 à 800 Calories par heure) : Plus compliquée et contraignante (il faut savoir nager correctement, disposer d’une piscine pas loin, supporter d’aller dans un bassin d’eau alors qu’il peut faire froid dehors), la natation est un excellent moyen de brûler des calories et de faire du bien à son organisme. En fait, quitte à être mouillé autant y aller franchement plutôt que de courrir sous la pluie 🙂

Conclusion

Si vous aimez courir, surtout continuez. Pour ma part je n’ai jamais éprouvé de plaisir à courir et j’ai rapidement cherché d’autres leviers (corde à sauter et kettlebell) qui correspondent plus à mon tempérament et sont, à mon point de vue, plus efficaces.

Il pourrait être intéressant pour les coureurs de remplacer une de leur séance de jogging (en particulier lorsqu’il pleut, qu’il fait trop froid ou pour toute autre raison valable) par une séance de KB « tranquille » (on est bien d’accord qu’il est hors de question qu’une séance de KB soit tranquille au sens « facile », il faut comprendre le terme dans le sens de « plus pratique ») à la maison.

Et vous, vous savez pourquoi vous courrez ?